la méthode du design thinking

Méthode du design thinking : productivité, créativité et innovation 

53 votes : 4.7
​​
 
Le design thinking est une méthodologie plébiscitée par de nombreuses entreprises et organisations pour ses bénéfices considérables dans la conduite de projets de design. Souvent confondue avec l'UX design, cette approche se distingue par son potentiel à transformer les processus créatifs en véritables leviers de performance. En favorisant une meilleure collaboration entre équipes et en optimisant les flux de travail, le design thinking s'impose comme une méthodologie essentielle pour toute entité souhaitant stimuler l'innovation et la créativité. Que vous soyez un professionnel aguerri ou un novice curieux, plongez dans l'univers du design thinking et découvrez comment il peut révolutionner votre approche des projets.
 
concept du design thinking

Qu'est-ce que le design thinking ? Définition !

Le design thinking est une méthode de résolution de problèmes et d'innovation centrée sur l'humain, qui tire parti d'un ensemble de techniques pour aborder les défis complexes de manière créative et systématique. Cette méthode a été popularisée par David Kelley, qui a intégré des techniques de conception centrée sur l'utilisateur issues de son travail au sein de son agence de design IDEO ainsi qu'à l'Université de Stanford.

L'essence du design thinking repose sur l'empathie pour les utilisateurs finaux. Cette méthode encourage les équipes à rester ouvertes aux possibilités créatives, à remettre en question les hypothèses, et à explorer des solutions souvent non évidentes qui répondent mieux aux besoins des utilisateurs.

Le design thinking est une méthode extrêmement versatile qui s'applique à une multitude de spécialités : design automobile, design de packaging, design de produits, design de mobilier, design industriel, design textile et bien d'autres.

​​

Quelles sont les 5 étapes du design thinking ?

La démarche de design thinking se déroule en cinq étapes principales, chacune avec un objectif spécifique et des acteurs impliqués. Les étapes du design thinking permettent de structurer le processus de création tout en encourageant l'innovation et la collaboration.

  • Empathie : Cette première étape consiste à comprendre en profondeur les besoins, les motivations et les comportements des utilisateurs finaux. Les équipes recueillent des données à travers des observations et des interactions directes pour s'immerger dans l'expérience utilisateur. Les acteurs principaux ici sont les chercheurs UX, les designers, et parfois les clients finaux.
  • Définition : À cette étape, l'équipe synthétise les informations recueillies lors de la phase d'empathie pour définir clairement le problème à résoudre. Cette clarification aide à établir des limites claires et à diriger les efforts de l'équipe. Les chefs de projet et les leaders d'équipe jouent un rôle crucial ici.
  • Idéation : L'étape d'idéation est un brainstorming créatif où toutes les idées sont les bienvenues, et où l'on encourage la pensée hors des sentiers battus. L'objectif est de générer un large éventail de solutions potentielles avant de les filtrer et de choisir les plus prometteuses. Les designers, les stratèges, et souvent des membres interdisciplinaires de l'entreprise, contribuent à cette phase.
  • Prototypage : Les idées sélectionnées sont transformées en prototypes tangibles, allant de simples maquettes en papier à des modèles fonctionnels plus élaborés. Cette étape permet de tester les hypothèses de conception et de recueillir des retours concrets. Les designers et les ingénieurs sont les principaux acteurs de cette phase.
  • Test : Le prototype est testé auprès des utilisateurs, recueillant ainsi des feedbacks qui peuvent confirmer ou infirmer les hypothèses. Cela peut mener à des ajustements, des révisions ou, parfois, à une redéfinition du problème. Les testeurs, les utilisateurs finaux et les analystes de données sont essentiels à cette étape.

Chaque étape du design thinking a un but spécifique et contribue à l'élaboration d'une solution bien adaptée et centrée sur l'utilisateur.

Exemple du design thinkers : Apple

Un exemple notoire de l'application du design thinking est le développement de la première souris d'ordinateur par Apple. Dans les années 1980, aux États-Unis, Apple a cherché à créer une interface utilisateur qui soit intuitive et accessible au grand public. En appliquant les principes du design thinking, l'équipe a étudié en profondeur les interactions des utilisateurs avec les dispositifs de pointage, a défini les besoins ergonomiques et fonctionnels essentiels, et a créé plusieurs prototypes pour tester différentes formes, tailles et mécanismes. Grace au design thinking, Apple a pu concevoir une souris qui était non seulement fonctionnelle mais aussi esthétiquement agréable et facile à utiliser, révolutionnant ainsi l'interaction avec les ordinateurs personnels.

première souris apple avec le design thinking
© Première souris d'Apple / Wikipédia


Ne pas confondre le process de design thinking et l'UX design 

Le design thinking est une approche globale utilisée pour résoudre des problèmes complexes de manière créative, applicable à divers secteurs. Elle englobe l'identification des besoins des utilisateurs, la génération d'idées, le prototypage et le test.

L'UX design, en revanche, se concentre spécifiquement sur l'amélioration de l'expérience utilisateur pour des produits ou services particuliers, en optimisant l'interface et l'interaction pour rendre l'utilisation aussi intuitive et agréable que possible.

En bref, le design thinking est un processus créatif large, tandis que l'UX design est une application technique ciblée sur l'expérience utilisateur.

Formation en design thinking 

Bien qu'il n'existe pas encore de formation spécifique uniquement dédiée à la pratique du design thinking, les designers actuels peuvent trouver une multitude de ressources en ligne pour maîtriser cette méthode. Si vous envisagez de devenir designer et que la découverte du design thinking, une approche reconnue mondialement, renforce votre intérêt pour ce métier, alors la formation en ligne de l'EDAA pourrait être pour vous.

Pourquoi choisir l'EDAA ? La décision de s'engager dans une formation peut être difficile, mais l'EDAA offre une flexibilité qui facilite ce choix. Proposant un programme entièrement en ligne, l'EDAA permet un apprentissage à votre rythme, accessible à tout moment et de n'importe où. Le suivi pédagogique est personnalisé selon vos besoins et est toujours disponible en cas de doutes ou de difficultés. De plus, la plateforme intuitive et le programme conçu par des professionnels du secteur garantissent une expérience d'apprentissage optimale.

Choisir l'EDAA, c'est opter pour une formation sûre et adaptée à ceux qui ont une passion pour le design et souhaitent se professionnaliser dans ce domaine dynamique et en constante évolution.


​Le design thinking n'est pas simplement une méthode, c'est une démarche stratégique qui évolue depuis les années 1980 pour répondre aux défis complexes de la création de produits et du design de services. Sa définition réside dans sa capacité à fusionner inspiration, pensée, design et un plan d'action structuré pour transformer les idées en solutions innovantes. 

Que ce soit pour concevoir de nouveaux produits ou pour optimiser des processus, le design thinking encourage à repenser les approches traditionnelles et à adopter une perspective qui valorise la collaboration et la créativité. Embrasser cette méthodologie signifie s'engager dans un voyage de découverte continue, où chaque étape, de l'empathie au test, est guidée par le désir d'atteindre l'excellence en répondant authentiquement aux besoins des utilisateurs. Ainsi, le design thinking se distingue comme une approche essentielle pour toute entreprise ou individu cherchant à innover dans un monde complexe et en rapide mutation.


Retour haut de page